L’ouragan Harvey fait un mort au Texas et provoque des inondations “extrêmement graves”

Harvey a fait au moins un mort et plusieurs blessés au Texas, où l’ouragan le plus puissant à frapper les Etats-Unis depuis 2005 pourrait continuer à provoquer des inondations “extrêmement graves”.

Le premier décès confirmé par les autorités samedi est "une personne qui a été prise au piège dans l’incendie de sa maison pendant la tempête", a déclaré à la presse un haut responsable du comté d’Aransas, sur la côte texane. Il a également fait état d’au moins douze blessés légers, sans autre précision.

"Il nous faudra des années pour nous remettre de ce désastre", a estimé le responsable de l’Agence fédérale des situations d’urgence Brock Long.

Après avoir accosté dans cet Etat du Sud vendredi vers 22h00 (03h00 GMT) en catégorie 4 –sur une échelle de 5–, l’ouragan a été rétrogradé pour n’être plus qu’une tempête tropicale, avec des vents soufflant à 110 km/h, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC) samedi à 18H00 GMT.

Mais sa progression très lente, seulement 4 km/h, la rend très dangereuse car le déluge va continuer sur les mêmes régions pendant plusieurs jours.

"De inondations extrêmement graves sont en cours", a prévenu le NHC. Selon le centre des ouragans, les pluies, pouvant atteindre jusqu’à 100 cm par endroits d’ici jeudi, provoqueront des "inondations catastrophiques et potentiellement mortelles".

Le président Donald Trump, qui a signé dès vendredi une déclaration de catastrophe naturelle, a appelé samedi les équipes à "rester pleinement mobilisées" car les conséquences de Harvey vont se faire sentir lors des prochains jours, selon la Maison Blanche.

"Nous ne laissons rien à la chance. La ville, l’Etat et le gouvernement fédéral travaillent parfaitement ensemble !", a tweeté le président Trump, après un réunion avec ses conseillers.

afp

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite