L’ONU “préoccupée” par l’impasse qui persiste en Côte d’Ivoire à l’issue des élections présidentielles

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est dit, lundi préoccupé par l’impasse qui persiste en Côte d’Ivoire, à l’issue de l’annonce, la semaine dernière, des résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle.

Face à cette impasse politique, M.Ban s’est, en effet, entretenu par téléphone avec plusieurs dirigeants clés de la sous-région afin d’aider le pays à trouver une sortie de crise après le scrutin présidentiel dont le résultat est toujours disputé par les deux candidats en lice, le président sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

Ban a exprimé son "inquiétude" sur la situation en Côte d’Ivoire, lors de ces entretiens avec le Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, le Président du Nigéria, Goodluck Jonathan, l’actuel président de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le président de l’Union de Africaine (UA), Bingu wa Mutharika, a indiqué son porte-parole dans un communiqué.

Ces entretiens interviennent après l’annonce des résultats du second tour des élections présidentielles -les premières depuis plus de cinq ans- qui se sont soldées par la victoire de l’ancien premier ministre ivoirien Ouattara.

Dans la foulée de cette annonce, le Conseil constitutionnel ivoirien a invalidé les résultats annoncés par la Commission électorale indépendante, arguant du fait que le délai qui lui était imparti avait été dépassé.

Après avoir annulé les résultats dans quatre régions du nord, aux motifs d’irrégularités, le Conseil avait proclamé Laurent Gbagbo vainqueur du scrutin, rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite