L’Irak exécute 10 condamnés, dont un Egyptien, pour “activités terroristes”

L’Irak a exécuté dimanche dix personnes dont un Egyptien pour "activités terroristes", portant à 129 le nombre de mises à mort auxquelles Bagdad a procédé depuis le début 2012 en dépit des appels internationaux à un moratoire, selon un responsable.

"Dix personnes, dont un Egyptien, ont été exécutées pour activités terroristes", a indiqué à l’AFP un responsable du ministère de la Justice sous couvert de l’anonymat sans toutefois révéler la teneur exacte des accusations portées contre les condamnés.

Les appels de la communauté internationale se sont multipliés ces derniers mois pour exhorter Bagdad à mettre en place un moratoire sur la peine capitale.

En octobre, l’organisation Human Rights Watch (HWR) avait dénoncé "l’opacité" du système judiciaire irakien et réclamé dans la foulée un moratoire.

Et en janvier, le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Navi Pillay, avait appelé Bagdad à adopter un moratoire en raison d’inquiétudes quant à la transparence des procédures judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite