L’envoyé de l’ONU à Bagdad recommande aux politiques irakiens de former un gouvernement

L’envoyé de l’ONU à Bagdad, Nickolay Mladenov, a exhorté, samedi, les politiques irakiens à former un nouveau gouvernement au risque de voir le pays s’enfoncer plus profondément dans le “chaos”.

"Un échec du processus d’élection d’un nouveau chef du Parlement, d’un nouveau président et (de formation) d’un nouveau gouvernement risque de plonger le pays dans le chaos. Cela servira uniquement les intérêts de ceux qui veulent diviser le peuple irakien et détruire les chances de la paix et de la prospérité", a souligné M. Mladenov dans un communiqué à la veille d’une réunion cruciale du Parlement qui doit tenter de mettre sur les rails un nouveau gouvernement, après une séance inaugurale qui s’était déroulée dans la confusion la plus totale.

Les députés doivent élire, conformément à la Constitution, un chef du Parlement, puis dans les semaines qui suivent un président de la République à qui il revient de désigner un Premier ministre -le poste le plus important des institutions irakiennes.

La communauté internationale et le grand ayatollah Ali Al-Sistani, plus haute autorité religieuse chiite du pays, ont appelé les politiques à choisir, dans les meilleurs délais, un nouveau gouvernement afin de présenter un front uni face à l’offensive fulgurante lancée le 9 juin par des insurgés sunnites menés par les jihadistes ultra-radicaux de l’Etat islamique (EI).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite