“L’écotaxe reviendra s’il y a un consensus”, déclare Jean-Marc Ayrault

L’écotaxe ne sera mise en oeuvre que s’il y a un consensus, a déclaré vendredi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, attendu dans l’après-midi à Rennes pour signer le “pacte d’avenir” pour la Bretagne préparé par le gouvernement.

La mise en oeuvre de cette taxe sur les poids lourds censée financer des infrastructures plus respectueuses de l’environnement, initialement prévue pour le 1er janvier 2014, a été suspendue par le gouvernement en raison de sa contestation.

"L’écotaxe reviendra s’il y a un consensus", a déclaré Jean-Marc Ayrault sur France Bleu Armorique. "C’est pourquoi j’ai proposé que l’Assemblée nationale, qui l’avait votée à l’unanimité, s’en saisisse pour en faire l’évaluation, trouve les solutions", a-t-il ajouté.

Le calendrier de la réforme de l’écotaxe n’est pas arrêté, dans l’attente des résultats des travaux de la mission parlementaire qui travaillera sur ce sujet, avait déclaré à ce sujet l’entourage du Premier ministre fin novembre.

L’application de l’écotaxe, votée par la majorité précédente, a été suspendue par le gouvernement, sous la pression notamment des entreprises bretonnes qui se disaient particulièrement touchées malgré un rabais de 50%. "Cherchons ensemble la voie qui permettra d’investir dansles infrastructures de transport ferroviaires et routières", a dit Jean-Marc Ayrault, rappelant que l’écotaxe était un moyen de taxer les poids lourds européens qui traversent la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite