L’Ecosse dit “non” à l’indépendance par référendum

Après dépouillement de 31 des 32 circonscriptions, le non a obtenu 1.914.187 votes, au-delà du cap de 1.852.828 votes nécessaires pour remporter le référendum, selon les chiffres officiels diffusés par la BBC. Le non remporte alors le référendum écossais par 55,42% contre 44,58% pour le oui.

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu’il avait lui-même soutenu, au référendum d’indépendance en Ecosse.

"Il est temps pour notre Royaume-Uni de se rassembler et d’aller de l’avant", a déclaré M. Cameron lors d’une déclaration au 10, Downing Street à Londres, estimant que la question de l’indépendance de l’Ecosse était désormais réglée pour "une génération".

"Le peuple Ecossais a parlé, sa décision est claire", a dit le dirigeant conservateur. "Il a décidé de maintenir l’intégrité de nos quatre nations (Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre, ndlr), et comme des millions d’autres personnes, j’en suis heureux", a ajouté M. Cameron.

"Comme je l’avais dit au cours de la campagne, assister à l’éclatement de notre Royaume-Uni m’aurait brisé le coeur", a-t-il dit.

Le non au référendum d’indépendance constitue une victoire personnelle pour le dirigeant conservateur, qui s’est engagé personnellement dans la campagne, d’abord discrètement, avant d’adresser un ultime plaidoyer passionné, lundi, en terre écossaise, appelant les électeurs à ne pas "briser cette famille".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite