Juges “bâtards” : Me Herzog reconnaît qu’il s’est “lâché”

Sa phrase a suscité l’émoi des juges. Selon la synthèse des écoutes téléphoniques visant Nicolas Sarkozy – et donc indirectement son avocat – Me Herzog a qualifié de "bâtards" les juges enquêtant sur l’affaire Bettencourt. Interrogé sur cette sortie sur Europe 1 jeudi matin, l’avocat de Nicolas Sarkozy a reconnu qu’il s’agissait "de conversations téléphoniques dans lesquelles j’ai pu me lâcher". "Il ne vous arrive jamais d’avoir des propos qui dépassent votre pensée ? ", a ajouté Me Herzog.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite