Huitième titre de champion du Monde consécutif, Sébastien Loeb au sommet de l’histoire

Sébastien Loeb est-il le plus grand pilote de tous les temps ‘ En tout cas, son palmarès parle pour lui. Le Français est en effet assuré de remporter le titre mondial des rallyes pour la huitième fois de suite. Un record historique, qui va même au-delà du rallye, puisque aucun pilote, dans aucune autre discipline automobile, n’avait atteint ce chiffre avant l’exploit réalisé par Loeb, vendredi à Cardiff. Michael Schumacher est, pour l’instant, bloqué à sept victoires en Formule 1, tout comme Valentino Rossi en Moto GP.

Après l’abandon, sur casse moteur, de son dernier rival, le Finlandais Mirko Hirvonen (Ford WRT), lors de la septième spéciale du Rallye de Grande Bretagne (ES7), vendredi soir, Sébastien Loeb, qui avait huit points d’avance au classement sur le Finlandais avant ce rallye, ne peut plus être rejoint par aucun autre concurrent. « Le titre, c’est fichu, j’en suis sûr », avait déclaré un Hirvonen pessimiste après que sa Ford Fiesta a été transférée au garage.

Les trois heures réglementaires de réparation n’ont pas suffi aux mécaniciens de Ford et, en vertu du règlement sportif WRC, le Finlandais est dans l’obligation d’abandonner. Il assure ainsi sans le vouloir Sébastien Loeb d’un huitième sacre consécutif.Un début de saison compliquéLe natif d’Haguenau, avait pourtant plutôt mal débuté la saison au volant de sa toute nouvelle Citroën DS3 puisqu’il n’avait pris que la sixième place lors du premier rallye de l’année, en Suède (en février). Renouant avec la victoire au Mexique (en mars), deuxième étape de la saison, Sébastien Loeb s’incline, par deux fois, au Portugal et en Jordanie, face à son coéquipier au sein de Citroën mais néanmoins rival acharné, Sébastien Ogier.

Parmi les épisodes marquant de cette saison WRC 2011, on se souviendra d’ailleurs de la passe d’armes entre les deux Français, notamment lors du Rallye de Grèce (en juin), où Loeb n’avait pas digéré les consignes dictées par Citroën de figer les positions le premier jour alors qu’Ogier était en tête.Obligé d’abandonner à cause d’un ennui mécanique, chez lui, en Alsace (en septembre), alors qu’il s’est partagé les victoires avec Ogier pendant l’été, Sébastien Loeb voit fondre son avance au classement des pilotes. Il est alors à égalité avec Hirvonen et ne possède plus que trois points sur Ogier.

Heureusement, l’Alsacien remporte le rallye de Catalogne, profitant de l’abandon de son compatriote et rival, et compte alors huit points d’avance sur Hirvonen, deuxième de l’épreuve, après que son coéquipier Jari-Mari Latvala lui a, de nouveau cédé sa place, sur décision de Ford. Pour espérer rafler le titre à Sébastien Loeb, Hirvonen devait marquer neuf points de plus que le Français sur ce rallye de Grande Bretagne, disputé sur les terres de Cardiff. On connaît la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite