François Fillon prêt à la “confrontation ouverte” avec Sarkozy

François Fillon prêt à la
Nouveaux remous à l’UMP : François Fillon se déclare prêt à une "confrontation ouverte" avec Nicolas Sarkozy si l’ancien président qui avait traité son Premier ministre de "collaborateur" revenait en politique.

Après Jean-François Copé, qui a déclaré que Nicolas Sarkozy devrait en passer par une primaire s’il voulait se lancer dans la course pour la présidentielle de 2017, c’est donc à François Fillon d’avancer ses pions.

"Je considère aujourd’hui que je dois tracer mon propre chemin pour proposer les solutions auxquelles je crois", a déclaré ce dernier jeudi soir dans l’émission Des paroles et des actes sur France 2. "Je veux aider mon pays à sortir du déclin".

Dans l’hypothèse d’un retour de Nicolas Sarkozy, "il y aura un débat et les Français trancheront", a ajouté François Fillon, qui a évoqué des divergences de vues avec l’ancien président, "notamment sur la crise que traverse l’Europe".

"Nicolas Sarkozy a toujours aimé la compétition. Il y aura une confrontation d’idées, une confrontation ouverte", a dit l’ancien chef du gouvernement.

Depuis sa défaite aux échéances électorales de 2012, l’UMP n’en finit pas de défrayer la chronique avec, en novembre dernier, la victoire controversée de Jean-François Copé sur François Fillon pour la présidence du mouvement puis, ces derniers jours, l’imbroglio autour de la primaire du parti de droite pour l’élection municipale de 2014 à Paris, remportée par Nathalie Kosciusko-Morizet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite