France: le climat des affaires enraye sa chute en mai, le moral des ménages la poursuit

Le climat des affaires en France s’est légèrement amélioré en mai par rapport au mois précédent, encouragé par le déconfinement, tandis que l’indice de confiance des ménages en France a poursuivi sa chute, a indiqué mercredi l’Insee.

Le climat des affaires reste toutefois à un niveau “particulièrement bas”, a précisé l’Institut national de la statistique dans un communiqué.

Cet indicateur synthétique, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité marchande, s’est situé à 59 points en mai. Lors du mois précédent, il avait atteint 53 points (chiffre révisé), son plus bas niveau historique depuis le lancement de cet indicateur en 1980.

Sa moyenne de longue période est de 100 points.

De son côté, la chute de l’indice de confiance des ménages en France s’est poursuivie en mai, mais dans une ampleur moindre que lors de sa dégringolade historique d’avril pendant le confinement, a annoncé mercredi l’Insee.

L’indicateur, calculé sur la base de soldes d’opinion (différence entre proportion de réponses positives et négatives), a perdu 2 points par rapport à avril où il avait dégringolé de huit points, la chute la plus brutale depuis la création de cet indicateur en 1972, a précisé l’institut dans un communiqué.

Il se situe ainsi à 93 points, sous sa moyenne de longue période (100).

L’Insee a réalisé son enquête du 28 avril au 16 mai 2020, “soit principalement avant la levée des mesures de confinement de la population le 11 mai (…) alors que la collecte de l’enquête d’avril s’était déroulée intégralement durant la période de confinement”, a-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite