Égypte : “Derrière les salafistes, l’Arabie saoudite” (Tariq Ramadan)

Pour l’islamologue, Riyad pousse les intégristes, afin de neutraliser les "Frères musulmans" et les forcer à négocier avec l’armée. Une lutte fratricide. Si la victoire des "Frères musulmans", au premier tour des législatives égyptiennes, ne faisait aucun doute, le score de 24 %, obtenu, dimanche, par les Salafistes, constitue une véritable surprise, qui pourrait changer la donne politique, en Égypte. Sur les 56 sièges en jeu, au second tour, 22 opposent, mardi, les islamistes "modérés" du "PLJ" ("Frères musulmans") au parti islamiste radical "Al-Nour" (salafistes). L’issue est, pour le moins, incertaine. Pour comprendre les dessous du "réveil" salafiste, en Égypte, Le Point.fr a interrogé Tariq Ramadan, professeur d’études islamiques contemporaines, à Oxford, et auteur de "L’Islam et le réveil arabe", (Presses du Châtelet).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite