Égypte : 3 “takfiris” tués et 59 suspects arrêtés dans le Sinaï

Trois extrémistes “takfiris” ont été tués et 59 suspects ont été arrêtés dans le cadre de l’opération militaire “Sinaï 2018”, lancée en février dernier contre la branche locale du groupe Etat islamique (EI), a indiqué mardi l’armée égyptienne.

Les opérations menées ces derniers jours ont été soldées par "le meurtre de 3 takfiris en possession d’un fusil et d’une quantité de munitions", a précisé l’armée dans un communiqué. Les forces armées ont aussi arrêté 59 individus suspects dans le nord et le centre de Sinaï, détruit plusieurs véhicules, dépôts et refuges, désamorcé des engins explosifs et démoli des tunnels dans la ville de Rafah (nord de Sinaï).

Depuis le 9 février, l’armée égyptienne mène une vaste opération antiterroriste baptisée "Sinaï 2018", alors que la péninsule est le théâtre d’une insurrection de l’EI.

Fin novembre, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, avait donné trois mois à ses forces de sécurité pour rétablir la sécurité dans le Sinaï, délai depuis prolongé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite