Dodo la Saumure “n’a jamais connu DSK”

Dodo la Saumure
"Je n’ai pas à défendre DSK. Je n’ai jamais connu DSK. Qu’il sache ou pas ce n’est pas l’affaire du 3e millénaire" a déclaré mardi Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", invité mardi dans Europe 1 Soir. L’homme qui a été mis en examen mercredi dernier avec sa compagne dans l’affaire de proxénétisme aggravé dite du Carlton s’est décrit comme un "souteneur, un taulier à l’ancienne". "C’est une différence juridique mais je suis souteneur, un métier illégal en France comme en Belgique mais toléré", a-t-il précisé.

"Je ne conteste absolument pas que des filles qui travaillaient chez moi aient connu Dominique Strauss-Kahn mais ce sont des travailleuses indépendantes", a-t-il déclaré se défendant d’être l’entremetteur de parties fines pour DSK. L’homme a également soutenu, comme à de nombreuses reprises, la thèse de l’ex-directeur du FM qui a toujours dit ignorer que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées rémunérées : "je pense qu’au FMI, il y avait des choses plus importantes que de savoir si elles étaient prostituées ou pas", a-t-il estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite