Des progrès “significatifs” dans la lutte contre Al-Qaida, “sérieusement affaiblie” après la mort de son chef (Leon Panetta)

Le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a fait état mardi de "progrès significatifs" dans la lutte contre Al-Qaida, affirmant que ce réseau terroriste a été "sérieusement affaibli" après la mort de son chef et fondateur Oussama Ben Laden ainsi que plusieurs membres de son leadership en Afghanistan et au Pakistan.

"Nous avons réussi des percées significatives dans la lutte contre Al-Qaida, et nous sommes actuellement sur la bonne voie pour affaiblir sérieusement sa capacité à lancer des attaques contre les Etats-Unis", a affirmé le chef du Pentagone, qui intervenait dans le cadre d’une table ronde abritée par la National Defense University à Washington.

Panetta a souligné à cet égard le besoin de "maintenir la pression" sur Al-Qaida, faisant remarquer que si le noyau central de cette nébuleuse terroriste a été affaibli en Afghanistan et au Pakistan, il n’en reste pas moins que ses branches locales demeurent actives dans d’autres régions du monde, à l’instar du Yémen.

Evoquant par ailleurs l’engagement américain en Afghanistan, il a estimé que la stratégie US se trouve sur la "bonne voie", tout en soulignant l’importance de "s’en tenir à la mission première de cet engagement, qui est de sorte que l’Afghanistan ne redeviendra jamais un refuge pour Al-Qaida".

Pour sa part, la Secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a souligné l’intérêt d’une solution politique au conflit afghan afin d’accompagner l’opération militaire en cours et réussir la transition et le retrait des forces US et de la coalition internationale.

Elle a expliqué, à ce propos, que le soutien d’une réconciliation entre les différentes factions afghanes, y compris les talibans, fait justement partie de la stratégie de transition prô née par l’administration américaine.

En juin dernier, le président Barack Obama avait annoncé que le retrait total des forces américaines d’Afghanistan s’achèvera d’ici 2014. Les forces de sécurité afghanes devront par conséquent prendre graduellement la mission de contrôle et de sécurité du pays.

Actuellement, quelque 99.000 soldats US sont déployés en Afghanistan, aux côtés de près de 47.000 soldats de l’OTAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite