Cyclisme – Tour des Flandres : Chavanel: “C’est plus qu’un rêve”

Sylvain Chavanel veut croire “que le scénario de la course lui sera enfin favorable” sur le Tour des Flandres dimanche. Même si le Français sera considéré comme le troisième homme de la Quick Step derrière les Belges Tom Boonen et Stijn Devolder, vainqueur sortant.

Cyclisme - Tour des Flandres : Chavanel:
Sylvain CHAVANEL , d ans quel état de forme abordez-vous le Tour des Flandres ?

S.C. :Même moi, je ne sais pas où en est ma condition (Il rit). J’ai effectué la même préparation que l’an passé. Au niveau des résultats du début de saison, c’est moins bon. Ma condition sur les semi-classiques flamandes ne me permettait pas d’attaquer et de faire la différence. Mais avec le repos de cette semaine, je vais sans doute passer un palier et être prêt dimanche.

Que représente le Ronde pour vous ?

S.C: C’est plus qu’un rêve, c’est une grosse envie. Le Tour des Flandres a construit la grande histoire du vélo. Faire partie de ça, ce serait intéressant. Le Ronde 2009 reste ma plus grosse déception de la saison passée. Ces deux dernières années, j’ai roulé deux bons Tours des Flandres. Maintenant, j’aimerais y faire un résultat. Mais c’est difficile. C’est du très haut niveau. Et vu mes limites au sprint, il faut que j’arrive seul… Ca dépendra donc des stratégies, du scénario. On l’a vu l’année passée: Devolder en tête, je ne pouvais pas rouler derrière lui alors que je me sentais bien. C’est la course.

Comment vous sentez-vous chez Quick Step ?

S.C: C’est toujours difficile d’intégrer un groupe de Flamands. Ils ont leur culture… Mais mes bons résultats la saison dernière m’ont permis de trouver ma place dans l’équipe. Et pour moi, c’est finalement une bonne expérience. Chez Quick Step, la consigne est très claire: Tom Boonen est au-dessus du lot. C’est le plus fort. Mais on ne sera pas de trop pour faire face à la concurrence: Cancellara, Pozzato, Flecha… Il y a du monde.

Est-ce un avantage d’être dans l’ombre de ces favoris ?

S.C: Eventuellement. Car il pourrait y avoir des marquages entre Cancellara et Boonen surtout. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour anticiper. Je n’ai pas d’autre solution de toute façon car, à la pédale face à ces coureurs-là, sans me sous-estimer, je ne peux pas lutter dans le final… Dans un groupe, je suis battu d’avance. Je ne suis pas un sprinter. Mais ça ne veux pas dire que je suis incapable d’être présent dans les derniers kilomètres.

Courrez-vous Paris- Roubaix le dimanche suivant le Ronde ?

S.C: On fera le point dimanche soir. J’ai fait 8e l’an passé à Roubaix. Ma meilleure place dans un monument. Je ne suis pas le coureur type pour triompher de l’Enfer du Nord. Je suis un coureur passe-partout sans être spécialiste d’un seul type de course. Ma participation à Paris-Roubaix dépendra donc aussi de ce que j’envisage de faire par la suite cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite