Crimée: La Turquie déclare ne pas reconnaître le référendum “inacceptable”

La Turquie a déclaré lundi ne pas reconnaître le référendum “inacceptable” de dimanche en Crimée qui s’est soldée par une victoire massive d’un rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

"Ce référendum n’est pas reconnu et n’est pas légitime", a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, devant la presse à l’issue d’un entretien avec le chef de la minorité tatare et turcophone de Crimée, Mustafa Kirimoglu.

Le parlement de la Crimée a proclamé lundi l’indépendance de la péninsule de l’Ukraine et demandé son rattachement à la Russie.

Le ministre turc a souligné que le référendum, un "fait accompli inacceptable", selon lui, "viole l’intégrité territoriale de l’Ukraine", espérant que le vote ne provoquerait pas de nouvelles tensions.

La Turquie, alliée de l’Otan et qui a d’étroites relations commerciales avec la Russie, entretient des liens historiques avec la communauté tatare, qui représente 12% de la population de l’enclave russophone, et lui finance de nombreuses infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite