Corée du Nord: pour Kim Jong-Un, la purge a permis de nettoyer la “saleté”

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a pour la première fois fait allusion à l’exécution de son oncle et ancien mentor, mercredi dans son message de nouvel an, jugeant le parti au pouvoir plus fort depuis qu’il a nettoyé la "saleté factieuse".

Tout en appelant de ses vœux de meilleures relations avec la Corée du Sud, il a prévenu qu’une nouvelle guerre sur la péninsule coréenne provoquerait un désastre nucléaire massif qui frapperait jusqu’aux Etats-Unis.

Kim, troisième représentant de la dynastie au pouvoir depuis 1948, n’a pas explicitement nommé son oncle Jang Song-thaek,exécuté le 12 décembre, officiellement pour crimes contre le Parti des travailleurs au pouvoir et activités nuisant à l’intérêt national.

"Notre parti a pris une mesure ferme pour se débarrasser de la saleté factieuse qui avait imprégné le parti", a-t-il dit dans une allocution diffusée à la télévision nationale et apparemment pré-enregistrée.

"Notre unité s’est renforcée au centuple et les lignes du parti et de la révolution se sont consolidées en purgeant cette faction anti-parti et anti-révolutionnaire", a-t-il ajouté.

Après la mort de Kim Jong-il, le père de Kim Jong-un, en décembre 2011, Jang avait aidé son neveu à renforcer son emprise sur le pouvoir central et il était considéré comme le deuxième personnage le plus puissant du régime nord-coréen.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite