Centrafrique : le président par interim “prêt à discuter” avec les milices chrétiennes

Le président centrafricain de transition Michel Djotodia s’est déclaré prêt samedi à "tendre la main" aux milices chrétiennes, dites "anti-balaka", et "à discuter" notamment de leur amnistie et de leur représentation dans le gouvernement.

Dans un entretien à RFI, Michel Djotodia assure que ces miliciens, qui ont pris les armes contre les ex-rebelles majoritairement musulmans de la Séléka qui l’ont porté au pouvoir, "ne sont pas des ennemis". "Ce sont nos frères", affirme-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite