Boutih : François Hollande “court le danger de l’isolement”

Le député PS Malek Boutih estime que le président François Hollande, cerné d’énarques, "court le danger de l’isolement" et doit amorcer une offensive, au lieu de subir. Dans une interview à Paris Match parue jeudi, l’élu de l’Essonne met en garde : "Donner comme seul horizon d’attendre la croissance, c’est un peu limité."

"François Hollande est absorbé dans la fonction et son entourage n’est pas très politique. C’est dommage de n’avoir mis à l’Élysée que des énarques, fussent-ils de la promotion Voltaire", qui fut celle du chef de l’État, ajoute Malek Boutih. Le président "doit être à l’écoute d’autres discours, sinon, il court le danger de l’isolement".

"Comme Churchill, François Hollande montre un grand sang-froid et un courage indéniable à dire la vérité", poursuit l’ancien responsable de SOS Racisme. Mais "s’il y a un moment pour subir les bombardements et les difficultés, il faut aussi préparer la contre-attaque. On attend maintenant de François Hollande qu’il montre son autre visage et lance l’offensive avec des décisions hors du commun."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite