Birmanie: Paris “déplore” la condamnation des journalistes, “sérieuse atteinte à l’Etat de droit”

La France a "déploré" lundi la condamnation à sept ans de prison de deux journalistes birmans de l’agence Reuters, la qualifiant de "sérieuse atteinte à la liberté de la presse et à l’État de droit" en Birmanie.

"La France réitère son appel à leur libération et au respect de leurs droits fondamentaux, ainsi qu’au libre accès des médias dans l’État de l’Arakan", région de l’ouest du pays où vit la minorité musulmane rohingya persécutée, a déclaré lundi un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite