Berlin juge “extrêmement difficile” un rapatriement des jihadistes européens

Le ministre allemand des Affaires étrangères a jugé “extrêmement difficile” d’organiser à ce stade un rapatriement des jihadistes européens retenus en Syrie, comme l’exige Donald Trump.

Un retour ne pourrait être possible que si "nous pouvons garantir que ces personnes soient immédiatement envoyées ici devant un tribunal et qu’elles seront mises en détention", a déclaré Heiko Maas dimanche soir lors sur la première chaîne de télévision allemande ARD.

Pour cela, "nous a besoin d’informations judiciaires, et cela n’est pas encore le cas", a-t-il dit jugeant dans ces conditions un rapatriement "extrêmement difficile à réaliser".

Berlin veut "se concerter avec la France et la Grande-Bretagne (…) sur la façon de procéder", a-t-il encore précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite