Arrestation à Melillia de deux femmes espagnoles qui tentaient de rejoindre l’EIIL

La police espagnole a arrêté, samedi au préside occupé de Melillia, deux femmes de nationalité espagnole qui tentaient de rejoindre l’organisation terroriste “l’Etat islamique en Irak et au Levant” (EIIL), annonce, lundi, le ministère espagnol de l’intérieur.

Les deux mises en causes, dont une mineure, tentaient de traverser le poste frontalier de Beni Ansar en entrer en contact avec le réseau qui se chargerait de leur envoi de " manière imminente " à une zone de conflit entre la Syrie et l’Irak, ajoute le ministère espagnol dans un communiqué. "Leur intention est d’intégrer une des cellules de l’organisation terroriste dirigée par Abou Bakr Al Baghdadi", souligne la même source, notant que c’est pour la première fois que des femmes disposées à rejoindre des cellules terroristes de ce mouvement, ont été arrêtées par les services espagnols.

L’une des détenues s’appelle Fauzia Allal Mohamed, née le 8 mars 1995 à Mélillia, précise la même source, ajoutant que l’"opération reste ouverte".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite