Algérie : Le retour du choléra jette une lumière crue sur des réalités amères (Le Point)

Le retour du choléra, dont la dernière apparition remonte à 1996, rappelle aux Algériens certaines réalités amères, écrit mercredi ‘’Le Point Afrique’’.

Un vent de panique souffre en Algérie, ‘’depuis que les autorités ont fini par reconnaître le retour du choléra dans le pays. Une nouvelle qui jette une lumière crue sur des réalités que certains feignaient de ne pas voir’’, indique la publication dans un article mis en ligne sous le titre ‘’Algérie : ce que révèle le retour du choléra’’.

Ce type d’épidémie révèle avant tout la carence de l’administration du pays. En effet, tous les secteurs sont ici en cause : hygiène publique qui n’est plus assumée par les autorités aussi bien locales que nationales, l’éducation en général et l’éducation civique en particulier, la gestion de l’eau, l’exploitation des sources hydriques, la manipulation des produits phytosanitaires, des médicaments, etc, indique Le Point Afrique qui reproduit des passages écrits par Soufiane Djilali, le président de Jil Jadid, un parti d’opposition, sur sa page Facebook.

Selon la publication, dès l’apparition de l’épidémie, les défaillances ont été graves et nombreuses. ‘’Beaucoup pointent du doigt la communication chaotique des autorités dès les premiers jours. Parmi ses lourdes conséquences, la rupture de confiance’’.

”Le choléra met aussi sous le feu des projecteurs une réalité sur laquelle des militants écologistes ne cessent d’alerter depuis des années’’ : des égouts se déversant dans les oueds, des terres agricoles irriguées par les eaux usées, des décharges à ciel ouvert …, poursuit Le Point Afrique.

A tout cela s’ajoutent une absence de prévision et de prévention conjuguée à une prise en charge défaillante de ce genre de risque, résume la publication.

Quelque 46 cas de choléra, parmi lesquels deux décès, ont été enregistrés en Algérie depuis le 7 août, selon un bilan communiqué par le ministère algérien de la Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite