Algérie : La “marche du 12 février à Alger” refusée par les autorités algériennes (officiel)

Algérie : La
Les autorités algériennes ont refusé la demande d’autorisation de la marche, prévue le 12 février courant à Alger à l’initiative de la Coordination nationale algérienne pour le changement et la démocratie, a indiqué lundi une source officielle.

"En application des textes réglementaires en vigueur, un refus a été notifié aux auteurs de cette demande" par la wilaya d’Alger, qui a proposé aux initiateurs de cette marche une des salles de la capitale, a ajouté la même source.

Mardi dernier, le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), Mostafa Bouchachi avait affirmé que la marche du 12 février aura lieu "avec ou sans l’autorisation" des autorités algériennes.

A travers cette marche, les initiateurs voulaient exiger la levée de l’état d’urgence, l’ouverture du champ politique et médiatique et la libération des personnes arrêtées pour des raisons de manifestations ou de délits d’opinion, est-il indiqué.

Plusieurs formations politiques et organisations de la société civile devaient participer à cette marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite