A Brachay, Marine Le Pen fait sa rentrée et fustige “la déferlante migratoire”

En introduction de son discours de rentrée, la présidente du Front national a également moqué le pouvoir en place et Nicolas Sarkozy, qualifié de “zombie de la politique”.

La présidente du parti d’extrême droite a prononcé, samedi 29 août, son discours de rentrée à Brachay (Haute-Marne), village d’une soixantaine d’habitants qui lui a offert son plus haut score au premier tour de la présidentielle 2012 (72%). L’occasion pour elle de fustiger la "déferlante migratoire" qui s’abat, selon elle, sur l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite