Washington et Rome expriment leur “inquiétude” de la situation en Syrie

La chef de la diplomatie US, Hillary Clinton, et son homologue italien, Giulio Terzi di Sant’Agata, ont exprimé, jeudi à Washington, leur "inquiétude" de la situation en Syrie, où le bilan des victimes de la violente répression menée par le régime contesté de Bachar Al-Assad continue de s’alourdir chaque jour.

"Nous sommes inquiets des développements en Syrie (…), question que nous devons aborder à travers un objectif commun", a souligné le ministre italien des Affaires étrangères, dans une déclaration à la presse avant de s’entretenir avec Mme Clinton.

"Il est nécessaire par conséquent de procéder par le biais d’un objectif et une compréhension mutuels", a-t-il ajouté, au moment où les Etats-Unis sont en train de consulter leurs alliés européens et arabes sur la mission et l’objectif à attribuer au "groupe de contact des amis de la Syrie".

Mme Clinton a également souligné l’inquiétude de son pays à l’égard de la situation en Syrie, faisant savoir que cette question sera évidemment à l’ordre du jour de son entretien avec M. Terzi di Sant’Agata.

Outre la Syrie, les deux responsables vont aussi évoquer les "efforts militaires communs" en Afghanistan, la question de la dette dans la zone euro et les efforts de l’Italie en vue de réduire son déficit public.

Le président américain Barack Obama devrait également rencontrer dans l’après-midi le Premier ministre italien, Mario Monti, qui effectue son premier déplacement à Washington depuis son investiture en novembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite