Virus: tests obligatoires à leur arrivée en France pour les voyageurs venant de 16 pays

Le Premier ministre français Jean Castex a annoncé vendredi des tests obligatoires, au plus tard le 1er août, pour les voyageurs arrivant en France de 16 pays où le nouveau coronavirus circule fortement.

Le Premier ministre français Jean Castex a annoncé vendredi des tests obligatoires, au plus tard le 1er août, pour les voyageurs arrivant en France de 16 pays où le nouveau coronavirus circule fortement, parmi lesquels les Etats-Unis et l’Algérie, et une généralisation des tests à leur arrivée aux aéroports.

Evoquant “16 pays dans le monde où la circulation virale est particulièrement forte”, M. Castex, en déplacement à l’aéroport parisien de Roissy, a indiqué que, pour ces pays, les voyageurs “devront disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteurs du virus”.

“Nous savons que dans un certain nombre de ces pays, il n’existe pas de stratégie de dépistage et que l’accès aux tests est difficile, en conséquence de quoi nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée”, a-t-il ajouté, précisant que les cas positifs seront placés en quatorzaine.

Les pays concernés sont, selon Matignon: Etats-Unis, Emirats arabes unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Koweït, Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Algérie, Turquie, Madagascar, Inde et Oman. Le Maroc, initialement cité dans la liste de source gouvernementale, n’y figure pas “pour l’instant” selon Matignon, qui précise que “c’est en discussion”.

M. Castex a précisé que pour ces 16 pays, “la frontière est fermée”, soulignant que “la seule circulation des passagers concerne des citoyens français qui résident dans ces pays ou des citoyens de ces pays qui disposent d’une résidence stable en France”.

“Il ne s’agit donc pas de flux massifs”, a-t-il insisté, précisant pour ce qui concerne la généralisation des tests que le dispositif “va monter en puissance pour être totalement opérationnel dans les prochains jours”.

Le Premier ministre s’exprimait à l’issue d’un Conseil de défense, qui s’est tenu dans la matinée sous la présidence du chef de l’Etat Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite