Un responsable musulman retrouvé mort dans une mosquée en Israël

Un responsable musulman retrouvé mort dans une mosquée en Israël
Un responsable de la communauté musulmane de Ramlé, en Israël, a été retrouvé mort vendredi matin à l’intérieur de la mosquée de la ville, au sud de Tel-Aviv, a affirmé la police israélienne.

Selon une source policière citée par les médias israéliens, des traces de violences ont été découvertes sur le corps de la victime, ainsi que des traces de sang. "Un corps a été découvert, qui a par la suite été identifié comme Mohammad Taji, âgé d’environ 80 ans, responsable du Waqf (administration des Biens religieux musulmans) de Ramlé", a annoncé une porte-parole de la police.

Le maire de la ville, Yoël Lavie, a déclaré au site d’informations Ynet: "Nous sommes en état de choc. C’était une personnalité aimée de tous qui travaillait sans relâche au rapprochement des communautés juive et musulmane locales". La population de Ramlé, une des villes les plus pauvres d’Israël, est composée d’environ 80% de Juifs et de 20% d’Arabes, musulmans et chrétiens.

Descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création d’Israël en 1948, les Arabes israéliens sont aujourd’hui environ 1,5 million, soit 20% de la population du pays. Cette communauté, exemptée de service militaire obligatoire, subit des discriminations, en particulier en matière de logement et d’emploi.

La police israélienne a pénétré sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est à la suite d’incidents avec des Palestiniens après la prière musulmane du vendredi, ont indiqué des sources concordantes, sans faire état dans l’immédiat de blessé ni d’arrestation.

Selon des témoins, la police a utilisé des gaz lacrymogènes contre des manifestants à l’issue de la prière.

Une vive tension règne sur ce lieu saint depuis le début de la célébration de "Soucot", la fête juive des Tabernacles, qui a débuté dimanche soir et qui s’achèvera lundi. Des membres du groupuscule d’extrême droite juive des "Fidèles du Mont du Temple" tentent régulièrement de pénétrer sur l’esplanade pendant cette période.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite