Syrie : la Chine “condamne fermement” la mort de civils et appelle à appliquer le plan de Kofi Annan

La Chine, actuellement sous pression de la communauté internationale pour lâcher son allié syrien, a appelé vendredi l’opposition et les forces du président Bachar al Assad à mettre fin aux violences et à appliquer le plan de paix de l’émissaire international Kofi Annan.

La Chine "condamne fermement" la mort de civils innocents et souhaite que les auteurs de ces crimes soient punis, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Liu Weiman, lors d’un point presse quotidien.

Les derniers développements en Syrie rendent les efforts déployés par le diplomate ghanéen encore plus nécessaires, a-t-il ajouté.

La Chine et la Russie, hostiles à toute intervention étrangère en Syrie pour faire cesser la répression des manifestations antigouvernementales, ont opposé à deux reprises leur veto au Conseil de sécurité de l’Onu à des résolutions condamnant les violences.

Au lendemain d’un nouveau massacre perpetré par les forces gouvernementales et des miliciens qui a fait 78 morts selon l’opposition, le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a mis en garde jeudi soir contre le risque "imminent et réel" d’une guerre civile en Syrie après quinze mois de violences dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite