Réunion du “Groupe de haut niveau sur la Syrie” la semaine prochaine à Rome

Le "Groupe de haut niveau sur la Syrie" se réunira, jeudi prochain, à Rome dans un contexte marqué par la recrudescence des violences sans réelles perspectives de fléchissement de la part du régime syrien.

Cette réunion se déroulera avec la participation des onze pays "les plus engagés dans la gestion de la crise dans ce pays", indique samedi le ministère italien des affaires étrangères.

La réunion, qui intervient alors que les violences ont déjà fait plus de 70.000 morts selon l’ONU, devrait se pencher sur les dernières évolutions sur le terrain à un moment où le conflit s’apprête à entrer dans sa troisième année.

Elle devrait également examiner les moyens à même d’assurer une transition politique et de mobiliser l’aide humanitaire nécessaire pour alléger les souffrances du peuple syrien.

Le Maroc avait accueilli, en décembre dernier, la 4ème conférence ministérielle du "Groupe des amis du peuple syrien".

A l’issue de leurs travaux, tenus à Marrakech, les participants avaient exprimé leur disposition à apporter un soutien politique et financier à la Coalition nationale de l’opposition syrienne, reconnue en tant que représentant légitime du peuple syrien.

Ils avaient souligné aussi que le devoir moral et humanitaire impose à la Communauté internationale d’apporter le soutien nécessaire, par tous les moyens légitimes, à toute force d’opposition au régime syrien, ainsi qu’aux réfugiés.

Cette conférence s’était déroulée avec la participation de plus d’une centaine de délégations et des membres de la nouvelle coalition de l’opposition syrienne, ainsi que des représentants des organisations internationales et de la société civile.

Les trois précédentes conférences s’étaient tenues respectivement à Tunis (février 2012), Istanbul (Avril 2012) et Paris (Juillet 2012).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite