Racisme en France: l’incroyable histoire d’Assiatou Diallo

L’affaire remonte au lundi 29 septembre, à Douai. Assiatou Diallo, une jeune étudiante guinéenne, en compagnie d’un cousin, termine ses courses dans un magasin de l’enseigne Leclerc et présente un billet de 500 euros, véritable, pour régler un achat à hauteur de 210 euros. Méfiante, la caissière pense alors être en présence d’un faux. L’employée appelle un collègue, puis la sécurité qui appelle la police.
Assiatou Diallo et son cousin commencent alors une garde à vue qui dure 20 heures. Invitée d’Europe 1, mercredi 8 octobre, la jeune femme s’est dite “choquée”,”brisée humiliée”. Elle attendait des excuses de la part de l’enseigne de supermarchés, accusée de racisme par une association du Nord. Mais il aura fallu une semaine pour que Michel Édouard Leclerc présente ses excuses à Assiatou Diall.


Racisme : l’incroyable histoire d’Assiatou Diallo par Europe1fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite