Quatre mois de prison avec sursis requis contre Patrick Bruel

Patrick Bruel comparaissait à Nanterre vendredi pour “outrage” et “violence” sur deux fonctionnaires de police. Verdict le 6 janvier.

Les faits se sont déroulés le 24 mars à Neuilly-sur-Seine, sur l’avenue Charles-de-Gaulle, qui relie le quartier d’affaires de la Défense à la porte Maillot à Paris, en marge d’une manifestation contre le mariage gay.

Le chanteur, âgé de 54 ans, avait reçu un appel de son ex-compagne, bloquée en voiture avec leurs enfants. Il s’était alors rendu sur les lieux pour venir les chercher.

Arrêté à un barrage de police, Patrick Bruel a reconnu à l’audience qu’il s’était "énervé". Selon la déposition des policiers, il leur avait lancé: "Vous n’avez pas d’autres choses à foutre que de faire chier les gens d’ici". En revanche, il a démenti avoir voulu blesser l’un d’entre eux en faisant redémarrer son véhicule. Le policier s’était vu prescrire trois jours d’ITT.

Le parquet a requis quatre mois de prison avec sursis à l’encontre de l’acteur et une amende de 4 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite