Peter Pham pointe du doigt l'”implication” de membres du polisario dans les activités terroristes d’AQMI

"Plusieurs membres du bras armé du polisario ont été impliqués dans des activités terroristes d’AQMI. Certains parmi eux ont été arrêtés par les autorités mauritaniennes pour leur complicité dans le kidnapping en novembre 2009 de trois travailleurs humanitaires espagnols", a souligné M. Pham lors d’une rencontre organisée au McDaniel College, dans la ville de Westminster (Etat du Maryland), sous le thème: "Extrémisme violent en Afrique du nord et dans la région du Sahel".

Les investigations menées par les services de sécurité mauritaniens au sujet de cet enlèvement, par ailleurs revendiqué par AQMI, "ont mené à un certain Omar Sid’Ahmed Ould Hamma, alias Omar Sahraoui, qui a été arrêté au mois de février (dernier) au Mali, puis extradé en Mauritanie pour y être jugé".

L’expert US a précisé, à ce propos, qu’Omar Sahraoui "faisait partie de la hiérarchie du front polisario" et mettait "sa connaissance du territoire (du Sahel) à la disposition des terroristes, des trafiquants de drogues et des contrebandiers".

Pham, qui a écrit plusieurs essais sur AQMI, a, d’autre part, insisté que dans le contexte qui prévaut dans la région du Sahel, "il est de l’intérêt des Etats-Unis et des parties directement impliquées de trouver une solution politique réaliste à la question du Sahara".

Le Maroc, a-t-il rappelé à ce propos, "avait mis sur la table, en 2007, un plan généreux offrant une large autonomie au Sahara", rappelant que l’ancien envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Peter Van Walsum, avait conclu que l’indépendance "ne constituait pas une option réaliste".

Atlasinfo (source MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite