Paris appelle à “l’apaisement” dans la crise entre Turquie et Pays-Bas

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a appelé dimanche à "l’apaisement" alors qu’une crise diplomatique oppose la Turquie et les Pays-Bas, qui ont interdit d’atterrissage la veille l’appareil du ministre turc des Affaires étrangères.

"Face à la tension existant actuellement entre la Turquie et plusieurs Etats membres de l’Union européenne, la France appelle à l’apaisement. Elle invite également les autorités turques à éviter les excès et les provocations", a dit le ministre français des Affaires étrangères, dans un communiqué.

"Il est indispensable de faire preuve de responsabilité et d’éviter les polémiques inutiles", a-t-il ajouté.

Le gouvernement néerlandais a décidé d’interdire l’atterrissage du vol du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, qui avait prévu de se rendre samedi aux Pays-Bas pour un meeting sur le renforcement des pouvoirs présidentiels turcs. Cette décision de La Haye a provoqué une vive tension avec Ankara.

Mevlut Cavusoglu devait en revanche s’exprimer dimanche à Metz, dans le nord-est de la France.

Cette réunion à Metz releve du "régime de la liberté de réunion", a souligné à ce sujet Jean-Marc Ayrault. "En l’absence de menace avérée à l’ordre public, il n’y avait pas de raison d’interdire cette réunion qui, au demeurant, ne présentait aucune possibilité d’ingérence dans la vie politique française", a-t-il fait valoir.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite