“On a aidé Sarkozy et c’est la pure vérité”, déclare l’ancien interprète du colonel Kadhafi

Le 6 octobre 2005, "Sarkozy dit au Guide de la Révolution : ‘Je vais me présenter à l’élection présidentielle’", affirme l’ancien interprète du chef de l’État libyen au magazine "Cash Investigation". Le colonel Kadhafi lui aurait répondu : "Nous allons vous aider." Extrait de "Affaire Sarkozy-Kadhafi : soupçons sur des millions", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 22 mai à 20h55 sur France 2.

Aujourd’hui encore, Moftah Missouri se présente comme le plus proche conseiller du colonel Kadhafi. Pour le magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati), Moftah Missouri raconte à Élise Lucet, en détails, l’objet de la première rencontre entre Nicolas Sarkozy et le colonel Kadhafi. C’était le 6 octobre 2005 à Tripoli, en Libye.

De quoi parlent-ils ? "Sarkozy dit au Guide de la Révolution : ‘Je vais me présenter à l’élection présidentielle’…" La journaliste fait remarquer à celui qui a été son interprète officiel pendant quinze ans que "c’est une exclusivité à ce moment-là, qu’il ne l’a annoncé à personne".

"’L’aide politique’, c’est de l’argent"

"Le colonel Kadhafi lui dit : ‘Nous allons vous aider’", affirme Moftah Missouri. Ce qui veut dire ? "La Libye n’est pas un pays développé. Elle ne peut aider que par le truchement du pétrole, du gaz ou de l’argent en espèces."

Mouammar Kadhafi lui propose une aide financière ? "Au bureau du Guide, il y a quelque chose qu’on appelle ‘l’aide politique’. Et ‘l’aide politique’, c’est de l’argent. On a aidé Sarkozy et c’est la pure vérité."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite