Mort de Muammar Kadhafi – Obama appelle les Libyens à bâtir un pays “tolérant”

Le président des États-Unis Barack Obama a affirmé jeudi que la mort du dirigeant déchu Muammar Kadhafi marquait "la fin d’un chapitre long et douloureux" pour les Libyens, et a appelé les nouvelles autorités de Tripoli à bâtir un pays "démocratique" et "tolérant". "Aujourd’hui, le gouvernement de Libye a annoncé la mort de Muammar Kadhafi. Cela marque la fin d’un chapitre long et douloureux pour les habitants de Libye qui ont désormais une chance de pouvoir déterminer leur propre destin dans une Libye nouvelle et démocratique", a déclaré M. Obama lors d’une courte allocution dans la roseraie de la Maison-Blanche.

"Pendant quatre décennies, le régime Kadhafi a régné sur les Libyens d’une main de fer. Les droits de l’homme ont été niés, des civils innocents mis en prison, battus et tués, et la richesse de la Libye gaspillée (…), le terrorisme a été érigé en arme politique", a ajouté M. Obama. "Aujourd’hui, nous pouvons dire que le régime Kadhafi est fini. Les dernières places fortes du régime sont tombées. Le nouveau gouvernement renforce son contrôle sur le pays, et l’un des plus anciens dictateurs du monde n’est plus", a-t-il assuré. "Pour la région, les événements d’aujourd’hui prouvent une fois de plus que les régimes à poigne finissent toujours par disparaître. Dans tout le monde arabe, des habitants se sont levés pour réclamer leurs droits. Les jeunes rejettent avec force la dictature. Et ces dirigeants qui essaient de leur refuser leur dignité n’y parviendront pas", a aussi dit M. Obama.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite