Moncef Marzouki: “L’Europe est notre destin”

Moncef Marzouki:
Les dirigeants des pays du Sud de la Méditerranée se sont attachés à rassurer leurs homologues sur l’état de la démocratie dans leurs pays et appeler de leurs voeux une plus ample coopération, à l’occasion du sommet du Dialogue 5+5 vendredi à Malte.

"Pour la première fois de notre histoire, nous partageons les valeurs de la démocratie", s’est réjoui le président tunisien Moncef Marzouki, au cours de la cérémonie d’ouverture de ce sommet 5+5 (Espagne, France, Italie, Malte, Portugal + Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie), le premier depuis le "Printemps arabe" de 2011 qui a entraîné la chute des dirigeants tunisien et libyen.

Les changements en cours sur la rive Sud de la Méditerranée "ne constituent pas une menace pour l’Europe", a déclaré M. Marzouki, en appelant par exemple à "ne pas avoir peur des groupes salafistes". "Le peuple n’accepterait jamais des systèmes islamiques non démocratiques. Nous voulons la démocratie islamique, pas l’autocratie", a-t-il insisté.

"L’Europe est notre destin", a ajouté le président tunisien. Selon lui, les pays européens "vont trouver beaucoup d’opportunités dans notre région", qui a "un besoin criant d’infrastructures".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite