Marine Le Pen : ” Je ne crois plus en la sincérité de Sarkozy”

Marine Le Pen :
La candidate du Front National Marine Le Pen a dénoncé la gestion du territoire au JT de France 2. “Hollande et Sarkozy sont candidats à la gestion d’une sorte de territoire sous tutelle de la troïka” réunissant la BCE, le FMI et la Commission européenne.

"Je considère depuis longtemps Nicolas Sarkozy et François Hollande sur la même ligne sur des sujets qui m’apparaissent absolument essentiels, dont le premier est évidemment la souveraineté de notre pays". "Je ne crois plus en la sincérité de Nicolas Sarkozy”, a-t-elle insisté, parlant de “postures", de “promesses”.

"Je n’ai rien à vendre, rien à négocier", dit-elle, répondant à une question sur une éventuelle consigne de vote. "J’ai entendu Nicolas Sarkozy dire à mes électeurs : "je vous ai entendu". Ca me rappelle le "Je vous ai compris", qui s’était mal terminé. Ca fait 5 ans qu’on est gavés de promesses. Nicolas Sarkozy, ça a été plus d’immigration, plus de laxisme, plus d’impôts."

"Il y a 353 circonscriptions où nous avons fait plus de 12,5% c’est des circonscriptions où nous pourront nous maintenir aux législatives."

Premier enseignement du scrutin, Marine Le Pen a réuni environ 6,4 millions de voix (17,9%), soit une progression en nombre de suffrages exprimés de 68% par rapport à 2007. Le chiffre est même bien supérieur aux 5,5 millions du second tour de 2002. Le parti d’extrême droite a franchi la barre des 20% dans 43 départements dimanche, contre 25 en 2002, avec ses trois meilleurs scores dans le Vaucluse (27%), l’Aisne (26,33%) et la Meuse (25,82%). Alors qu’il passait sous la barre des 13% dans 21 départements de France métropolitaine il y a dix ans, ce n’est le cas aujourd’hui que dans 8 départements.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite