Madrid aurait menacé les séparatistes de “morts dans la rue”, Rajoy dénonce un “énorme mensonge”

Madrid a menacé les dirigeants séparatistes de la Catalogne de "morts dans la rue" s’ils déclaraient l’indépendance de la région, a déclaré vendredi sur la radio RAC1 Marta Rovira, secrétaire générale du parti indépendantiste ERC (Gauche républicaine de Catalogne). Une accusation "honteuse", a réagi le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

"On nous a dit qu’il pourrait y avoir une effusion de sang (dans le cas d’une déclaration d’indépendance). Et que nous devrions renoncer parce que, cette fois, ils n’hésiteraient plus et ne se contenteraient pas d’utiliser des balles en caoutchouc", a déclaré Mme Rovira. Selon elle, le gouvernement espagnol a laissé entendre "de multiples façons" qu’une déclaration d’indépendance entraînerait de la violence. Les dirigeants catalans ont également reçu le message que l’armée espagnole acheminait des armes vers la Catalogne.

Ces allégations sont "honteuses", a réagi depuis la Suède Mariano Rajoy, en marge d’un sommet européen. Il s’agit d’un "énorme mensonge", s’est-il offusqué.

La Catalogne est actuellement sous l’administration directe de Madrid après la déclaration d’indépendance le mois dernier par la majorité séparatiste. Mariano Rajoy a convoqué des élections du 21 décembre pour "restaurer la sur normalité" dans la région. Auparavant, le parti ERC était en coalition avec le parti PDeCAT de Carles Puigdemont.

7 sur 7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite