Libye: des rebelles tués par un raid aérien, la pression monte sur Kadhafi

Au moins deux rebelles libyens ont été tués jeudi par un raid aérien dans la région de Brega, théâtre de combats entre insurgés et forces du colonel Mouammar Kadhafi dont Paris et Washington ont de nouveau exigé le départ.

Selon des sources hospitalières et des témoins joints par l’AFP, des avions de l’Otan ont ouvert le feu à deux reprises sur des chars à l’est du site pétrolier de Brega (est). Bilan: deux rebelles tués, une dizaine blessés, trois chars détruits, selon les rebelles et un médecin.

L’Otan a immédiatement assuré qu’elle enquêtait sur ces nouvelles allégations de bavure.

Au même endroit, des éclats d’obus sur une ambulance ont tué un infirmier et blessé deux autres, selon un médecin qui a assisté au raid. "La façon dont l’ambulance a été endommagée n’est pas claire, parce qu’au même moment les forces de Kadhafi tiraient des roquettes Grad sur les rebelles", a-t-il souligné.

Les insurgés, déjà furieux contre l’Alliance atlantique qu’ils accusent de ne pas assez les aider, ont laissé éclater leur colère.

"Au lieu d’attaquer Kadhafi, ils nous attaquent. Qu’est-ce qui ne va pas avec nos amis les Etats-Unis et le Royaume Uni", s’interroge Souleimane Rifadi, un volontaire à l’hôpital d’Ajdabiya, à 80 km à l’est de Brega.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite