Le Maroc peut servir de “plateforme commerciale” aux compagnies américaines vers l’Afrique et la région MENA (José Fernandez)

Le Maroc peut servir de
Grâce à l’accord de libre échange qui lie le Maroc aux Etats Unis, le Royaume est à même de servir de "plateforme commerciale" aux compagnies américaines souhaitant conquérir les marchés du continent africain et de la région d’Afrique du nord et du Moyen-Orient notamment, a affirmé lundi le secrétaire d’Etat adjoint américain en charge des affaires économiques et de l’énergie, José Fernandez.

"L’accord de libre échange avec le Maroc peut sans aucun doute servir de plateforme et de passerelle pour les produits américains vers l’Afrique et la région MENA", a souligné le haut responsable américain lors d’une rencontre avec la presse au Département d’Etat.

Ceci est d’autant plus possible, a-t-il insisté, que "le Maroc dispose d’une très bonne infrastructure", mettant en avant la "volonté" des autorités marocaines à consolider davantage le réseau autoroutier du Royaume.

Le Maroc avait, rappelle-t-on, fait son entrée, pour la première fois, au "Top 5 des marchés arabes" les plus importants pour les Etats Unis, avec un volume d’importations de biens américains dépassant les 2,86 milliards de dollars en 2011, soit une hausse de 47 % par rapport à leur niveau de 2010, selon un classement établi par la Chambre arabo-américaine du Commerce (NUSACC) sur la base de statistiques officielles du gouvernement US..

Le Royaume se positionne ainsi en quatrième position dans le monde arabe en tant que marché de destination pour les exportations américaines en 2011, la première place étant occupée par les Emirats Arabes Unis avec 15,89 milliards de dollars d’importations, suivis respectivement de l’Arabie Saoudite (13,82 milliards) et d’Egypte (6,18 milliards), selon le même classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite