Le Maroc accède à la catégorie “Investment grade” de Standard & Poor’s

Standard & Poor’s a rehaussé la note du crédit souverain de la dette à long terme en devises du Royaume de "BB+" à "BBB-" et de la dette en monnaie locale à long terme de "BBB" à "BBB+" avec des perspectives stables.

Elle a également relevé la note à court terme en devise de "B" à "A 3" et la note à court terme en monnaie locale de "A3" à "A2".

Le ministère de l’Economie et des Finances s’est félicité, dans un communiqué publié mardi, de ce "saut qualitatif" qui vient acter les réformes entreprises par le Maroc et la stabilité du cadre macro-économique du pays.

Pour standard & Poor’s, ce rehaussement de la qualité du crédit du Royaume reflète la forte stabilité politique, dont jouit le pays et l’engagement des autorités marocaines à aller de l’avant dans leur programme de réforme.

L’Agence de notation a souligné également l’effort considérable déployé en matière de réduction du fardeau de la dette publique au cours de la dernière décennie, conférant ainsi au Maroc plus de flexibilité dans sa politique économique.

Ces performances ont été réalisées grâce à un assainissement budgétaire continu dans un environnent international défavorable où le Maroc a pu maintenir une croissance positive.

Grâce à un programme de réformes et de modernisation ambitieux, les autorités marocaines sont déterminées, selon Standard & Poor’s, à relever le défi de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme.

Ces réformes sont de nature à accroître la compétitivité de l’économie, stimuler la croissance économique et permettre au pays de bénéficier d’une grande ouverture internationale, a ajouté Standard & Poor’s.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite