La “voix” de Sarkozy lui ordonne de tuer

Responsable ou irresponsable ? Un homme ayant poignardé sa compagne à quatorze reprises en décembre 2008 plaide son état inconscient au moment des faits, à son jugement à la cour d’appel d’Avignon, lundi. Selon lui, la voix de Nicolas Sarkozy lui aurait signifié que sa concubine était le mal, et intimé l’ordre de la tuer, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Noam Boutemar 34 ans, dont douze de prison, avait été interpellé sur place par la police de Bagnols-sur-Cèze (Gard) après qu’il avait sauvagement agressé Virginie Bonnin, aujourd’hui remise de ses blessures. En première instance, l’homme a reconnu les faits et a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle.

Trop sévère selon lui, qui affirme à la cour d’appel l’emprise des "voix de Nicolas Sarkozy". Il serait en outre menacé par Al Qaida, qui devait "faire sauter tout Nîmes" et dernièrement, en cellule, des voix lui auraient indiqué que sa fille était en danger d’enlèvement, selon le quotidien.

Plusieurs experts ont statué sur l’état psychiatrique du prévenu, le verdict sera prononcé mardi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite