La Chine demande la capture rapide du “dépeceur de Montréal”

La Chine a exhorté lundi le Canada à arrêter le plus vite possible l’homme accusé d’avoir tué un étudiant chinois à Montréal puis démembré son cadavre et diffusé sur internet des images de son crime. La police canadienne pense que Luka Rocco Magnotta, 29 ans, a quitté le Canada pour l’Europe après le meurtre de Jun Lin, 32 ans, le 24 ou 25 mai. Des médias français ont évoqué sa présence à Paris et dans sa banlieue après ces dates. La Chine demande "que l’auteur des faits soit attrapé le plus rapidement possible", a poursuivi le porte-parole, en précisant que le gouvernement aiderait la famille de l’étudiant tué à se rendre au Canada. Des diplomates chinois au Canada sont en contact étroit avec les policiers et les autorités sur place. Les policiers de Montréal disent n’avoir jamais vu de scène de crime aussi horrible que l’appartement couvert de sang de Luka Rocco Magnotta, pour lequel Interpol a diffusé un avis de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite