JO-2024: une décision “imminente” sur la session à Lima (CIO)

Le Comité international olympique prendra de façon “imminente” une décision sur la tenue ou non de sa 130e session à Lima alors que le Pérou subit les conséquences des graves inondations ayant frappé le pays, a-t-on appris mardi de source proche du CIO.

Lundi, le président du Comité olympique espagnol, Alejandro Blanco, envoyé par le CIO, est arrivé à Lima afin d’évaluer avec les autorités locales la préparation de la 130e session du CIO qui désignera le 13 septembre, entre Paris et Los Angeles, la ville hôte des jeux Olympiques 2024.

"Notre émissaire va faire une évaluation et dresser un état des lieux", a indiqué à l’AFP une source proche du CIO, en marge de la convention SportAccord à Aarhus.

"A la lumière de ses conclusions, nous prendrons une décision qui doit intervenir de façon imminente. Nous ne pouvons pas attendre trop longtemps", a ajouté cette source.

"Nous faisons face à la fois à un problème politique, avec des tensions entre le Comité national olympique péruvien (COP) et les autorités, à des problèmes organisationnels et à des problèmes liés aux inondations", selon la même source.

Le COP a traversé une crise interne en 2016. Son président José Quiñones a été écarté de son poste et interdit d’exercer un poste pendant cinq ans après la découverte d’irrégularités dans la gestion de fonds publics.

Si Lima ne peut accueillir la session, le CIO devra trouver une solution alternative et pourrait l’organiser à Lausanne, siège de l’instance même si certaines voix estiment que cela donnerait un avantage à Paris.

"Il doit s’agir d’une solution équitable pour les deux villes candidates", souligne ainsi une source proche de la candidature de Los Angeles.

afp

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite