Hollande : le débat “important”, “pas décisif” (E1)

A l’avant-veille du débat qui l’opposera à Nicolas Sarkozy, François Hollande dit aborder le rendez-vous avec sérénité. "Un débat, c’est un classique sous la Ve République. Il y a toujours une dramaturgie des phrases que l’on retient pendant des décennies", a déclaré le candidat socialiste sur Europe 1. "Et en même temps, rarement un débat a changé l’issue d’un scrutin présidentiel.
C’est donc un moment important, ce n’est pas le moment décisif", a-t-il jugé.

François Hollande a par ailleurs assuré ne pas s’entraîner face à un sparring-partner qui jouerait le rôle de Nicolas Sarkozy. "Il n’y a pas à simuler, à préparer d’une façon qui serait une répétition. Il y a des arguments que l’on connaît, auxquels il faut répondre", a-t-il affirmé, assurant que "les meilleures formules choc sont improvisées." Quant à savoir comment il nommerait son rival : "d’une certain façon, il est à la fois le candidat sortant, le président, et Nicolas Sarkozy. Il est les trois à la fois. Ça ne durera pas. A un moment, il y a des étiquettes qui vont tomber. Il restera Nicolas Sarkozy."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite