Hollande au banquier suisse : “qu’il donne les noms!”

Interrogé sur la question de la fraude fiscale, François Hollande, dimanche soir sur M6, s’est adressé directement aux exilés fiscaux.

"Le Premier ministre a annoncé qu’une période est ouverte où tous ceux qui sont dans une situation de fraude peuvent se déclarer. Ils ont la possibilité de payer jusqu’à ce que la loi soit votée, à la fin de l’été. On a déjà récupéré deux milliards de la fraude fiscale l’année dernière", a déclaré le chef de l’Etat, qui fait de la lutte contre la fraude fiscale un enjeu majeur.Quant aux déclarations d’un ancien banquier suisse assurant que des politiques détenaient des comptes en Suisse, François Hollande a fait preuve de fermeté : "qu’il donne les noms ! J’ai demandé à tous les membres du gouvernement de publier leur patrimoine. Je suis pour la transparence, et pour que les contrôles soient faits. J’ai horreur de la suspicion. Ce monsieur est obligé de donner ses informations", a assuré le président.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite