Gaza : Le CS de l’ONU appelle à un “cessez-le-feu immédiat”

Le Conseil de sécurité de l’ONU, réuni en urgence dimanche soir, a réitéré son appel pour une “cessation immédiate” des hostilités à Gaza et exhorté au “respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils”.

Faisant part de sa "grave préoccupation devant le nombre croissant de victimes" du conflit à Gaza, les Quinze ont appelé au "respect des lois humanitaires internationales, notamment sur la protection des civils".

A l’issue de près de deux heures de consultations informelles à huis-clos sur la situation à Gaza, le Conseil a, dans des éléments à la presse lus par le président en exercice, l’ambassadeur du Rwanda à l’ONU, Eugene-Richard Gasana, appelé à une "cessation immédiate des hostilités, fondée sur un retour à l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012".

Les Quinze se sont également félicités des "efforts de l’Egypte pour négocier un cessez-le-feu ainsi que ceux du Secrétaire général" de l’ONU, actuellement en visite dans la région. Cette réunion d’urgence a été convoquée à la demande de la Jordanie, membre du Conseil, au nom du groupe arabe, après un appel en ce sens lancé par le président palestinien Mahmoud Abbas.

Dans une allocution télévisée, M. Abbas avait qualifié la situation à Gaza d’"insupportable", en référence au bombardement dimanche par Israël de Chajaya, une banlieue à l’est de la ville de Gaza, le plus meurtrier depuis le début du conflit le 8 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite