François Fillon proche “des valeurs” centristes

François Fillon, s’adressant "à Jean-Louis Borloo, aux radicaux" et "aux centristes", a affirmé vendredi se reconnaître "dans plusieurs des valeurs qu’ils défendent" tout en appelant à l’unité, au lendemain de l’annonce par le patron du Parti Radical qu’il quittait l’UMP.

"Je dis à Jean-Louis Borloo, aux radicaux qui voudraient le suivre, aux centristes qui hésitent que je me reconnais moi aussi dans plusieurs des valeurs qu’ils défendent", a déclaré le Premier ministre à l’occasion d’une réunion publique avec des militants UMP à Vitré, en Ille-et-Vilaine.

Sur ce constat, le chef du gouvernement a toutefois estimé que personne n’avait "intérêt à découper la majorité en tranche". "Le nombre de nos adversaires nous interdit de multiplier les candidatures à la présidentielle, nous interdit de fractionner l’UMP au gré de nos sensibilités aussi légitimes soient elles", a argumenté François Fillon.

"Quels progrès y aurait-il à se replier chacun dans sa case: la case des républicains, la case des humanistes, la case des partisans de l’autorité, la case des européens, la cause des souverainistes?", s’est encore interrogé le Premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite