France: Ayrault attend des “contreparties” de PSA

Le gouvernement attend des "contreparties" de la part de PSA, a déclaré mercredi matin Jean-Marc Ayrault.

"Mon gouvernement n’a pas du tout l’intention de donner, de faire des cadeaux comme cela sans engagement, sans contrepartie", a expliqué le Premier ministre sur France Inter.

Il a notamment demandé au constructeur automobile de ne pas distribuer de dividendes à ses actionnaires avant que ses comptes ne soient redressés. Il souhaite aussi que la direction soumette des propositions aux syndicats pour améliorer le plan social qui touche notamment l’usine d’Aulnay.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite